Ce n’est pas parce que c’est naturel que c’est forcément facile.

 

Vous venez d’accoucher, il y a quelques heures, quelques jours, quelques semaines, vous ne savez plus trop, les jours et les nuits s’entremêlent. Vous ne savez plus vraiment qui vous êtes ni parfois et pour quelques instants seulement, pourquoi vous avez tant voulu devenir mère !

Votre ventre de femme enceinte que tout le monde admirait est maintenant mou et vide. Tous les regards sont désormais tournés vers votre enfant, votre bébé. C’est normal, il est magnifique !

Vous vous sentez tour à tour épuisée, débordée, isolée, incomprise, compétente et incompétente, intensément heureuse et triste, voire impuissante. Vous manquez de sommeil, vous passez vos jours et vos nuits, vos nuits et vos jours à allaiter. Vous êtes partagée entre l’incrédulité d’avoir enfin votre bébé dans les bras, la joie, le bonheur de le regarder, le toucher, le sentir, l’embrasser encore et encore et en même temps, l’impression plus ou moins diffuse ou carrément paniquante d’avoir perdu à tout jamais votre liberté, d’avoir perdu le contrôle que vous aviez sur votre vie.

Devenir mère c’est faire le deuil de votre vie d’avant, c’est la naissance d’une autre version de vous-même. Celle à laquelle vous jouiez quand vous étiez enfant : une maman ! Ne vous inquiétez pas, la femme active, la professionnelle, l’amoureuse, l’amie n’ont pas disparu. Elles ne sont pas loin, elles reviendront. Elles se font discrètes pour laisser un peu de place, toute la place à celle dont votre bébé a le plus besoin, à celle qui doit trouver sa place, se faire confiance, s’épanouir : la mère en vous.

Devenir mère, ce n’est pas parce que c’est naturel que c’est forcément facile !

Mais ce n’est pas parce que c’est parfois difficile qu’il faut se mettre en petite boule et attendre que ça passe. De toute façon, votre bébé ne vous laissera pas le luxe de faire l’autruche. 😉

Tout ce que je viens de décrire peut se vivre de manière plus ou moins intense, plus ou moins fréquemment, plus ou moins longtemps. Chaque bébé est unique, tout comme vous, votre conjoint(e) votre famille.

Autorisez-vous à vous faire confiance, vous êtes avec votre conjoint(e) les spécialistes de votre bébé, autorisez-vous à essayer, à vous tromper, à recommencer.

Autorisez-vous à demander de l’aide, de personnes empathiques, à l’écoute et ouvertes à votre réalité. Au sein de votre entourage ou parmi des professionnels.

Je peux vous accompagner tout au long cette aventure à décoder votre bébé, à soulager vos problèmes d’allaitement, à trouver des pistes de solution pour le sommeil de votre bébé. Je peux vous accompagner sur le chemin d’une maternité sereine et épanouie de jour comme de nuit.